Cao Yu

Sélectionnée par Thomas Eller

 

Née en 1988, dans la province du Liaoning, cette récente diplômée de la Central Academy of Fine Arts a travaillé avec une variété de supports qui incluent la vidéo, l’installation, la performance, la photographie, la sculpture et la peinture. La pratique artistique distinctive de Cao Yu explore les questions du corps, du genre et de l’identité avec courage et conviction . En utilisant son propre physique, elle repousse les limites et exprime une nouvelle voix audacieuse pour sa génération et celles à venir. Elle défie la propriété et d’autres conventions sociales, en posant de nouveaux regards sur des problèmes pertinents et d’actualités qui se posent aux femmes. Ce faisant, le travail de cet esprit libre et de cette artiste concentrée ouvre de nouvelles possibilités.

Avec une approche et un concept uniques, Cao Yu a changé la forme du corps ou du matériau. En construisant un langage artistique au caractère unique, elle a promulgué de manière audacieuse une interprétation ou une extension, sur la base d’une expérience et d’une approche établies de l’art. Elle a extrait de nouveaux concepts et formes d’art corporel et conceptuel afin d’explorer avec l’art, la vie et la mort, l’amour et la haine, le bonheur et la tristesse, le temps et ses conséquences, ainsi que les méthodes d’expression du sens et du non-sens.

Ce genre d’attitude expérimentale, de manière décontextualisée, évite toute forme de contamination par le récit didactique. Il permet au corps ou aux matériaux de revenir à la pureté, d’explorer la relation interne entre concept, langue et forme. En d’autres termes, lorsque le corps ou les matériaux sont transformés ou décalés, les changements de forme et de signification conceptuelle sont immédiatement soulignés. L’esthétique rustique de son travail est soutenue tout au long par la force du concept.