Choisi par Dominique ROLAND

Maurice Benayoun

L’œuvre polymorphe de Maurice Benayoun questionne de manière subtile, visionnaire et poétique, la relation de l’Art au monde. Elle est la production hybride d’un plasticien, théoricien, réalisateur de films sur l’Art, qui considère la création comme une forme de recherche, et la recherche comme une forme de création.

Durant son parcours jalonné par 40 années d’expérimentations multimédias, il explore de nouvelles esthétiques modifiant la perception de l’espace et du temps. Sa participation à la création de ZA Studio en 1987, ouvre son champ aux pratiques numériques et aux images de synthèse. C’est ainsi qu’il réalise deux années plus tard les Quarks en prime time sur Canal + (primés au Siggraph et à Ars Electronica), avec François Schuitten et Benoît Peters.

Cette collaboration donnera lieu également à sa participation à l’Exposition universelle de Hanovre, avec le premier dispositif de réalité augmentée. ‘’Le virtuel, c’est le réel, avant qu’il ne passe à l’action ‘’, déclare-t-il à l’époque où il crée un nouveau tunnel (virtuel) entre deux continents, Paris et New Delhi. Puis, il conçoit la scénographie immersive d’un safari photo au pays de la guerre, ou encore dresse une cartographie émotionnelle de la planète, en images de synthèse 3D.

Son champ d’activités s’étend avec l’architecte Jean Nouvel sur le projet de station de métro Franklin Roosevelt, et avec Christophe Girault comme lauréat du concours de l’Arc de Triomphe Paris en 2006. Une première monographie lui est consacrée en 2011 à l’occasion de l’exposition Out of the Dump au Cda d’Enghien-les-Bains.

Maurice Benayoun est titulaire d’une agrégation d’arts plastiques, d’un doctorat en sciences de l’Art, et a été Maître de conférences à l’Université Paris 8. Il exerce actuellement ses activités d’enseignant en Chine à la School of Creative Media, à l’Université de Hong Kong.

JUSTDIGIT_1
JUSTDIGIT_2
JUSTDIGIT_3