7 ans après sa naissance en 2009, cette 7ème édition s’harmonise autour le la création, de l’art contemporain, des artistes ayant intégrés le nuage numérique, du partage par les internautes du monde entier de la qualité des dix créatrices et créateurs en compétition. Les dimensions multiples de notre écosystème mondial numérique baigne cette nouvelle édition.

Succédant à Roman OPALKA, ORLAN, Tania MOURAUD, Jacques VILLEGLE, Catherine IKAM, l’invité d’honneur de cette année, Julio LE PARC, artiste contemporain international, précurseur de l’art cinétique, sculpteur de la lumière et du mouvement a choisi le thème « Lumières/Dérèglements – Dérèglements/Lumières ». Les 10 artistes sélectionnés se le sont approprié et ont exprimé chacun à leur façon la mise en lumière des phénomènes sociaux, des structures en mouvement, des nouvelles technologies, du partageable, des œuvres qui se meuvent par la force du vent, de l’art visuel, du multimédia en espace-temps virtuel, de l’énergie-artistique et de la vidéo, du graphisme et du son, tous en phase avec la création en mutation.

Et cette année encore vous avez été très nombreux à nous rejoindre, à partager tous ces moments uniques autour de l’art lors des différentes rencontres OPLINE, à la MGI de Paris pendant Nuit Blanche, à la Mairie et au CAPC à Bordeaux et sur les réseaux sociaux où vous êtes de plus en plus nombreux à nous suivre. Nous vous en remercions sincèrement.

INVITÉ D’HONNEUR – JULIO LE PARC

« Lumières/Dérèglements – Dérèglements/Lumières »
Les travaux de Julio Le Parc sur le champ visuel, le mouvement, la lumière ou encore sur le rapport entre l’oeuvre et le spectateur, correspondent à des questionnements très contemporains.

L’engagement physique du visiteur, le trouble visuel ou la réduction/ amplification des formes sont des préoccupations capitales pour de nombreux artistes qui aujourd’hui mettent à profit ses recherches. Il s’agit de montrer à quel point la pratique de ce jeune artiste de plus de 80 ans demeure actuelle, de transmettre son esprit de recherche et d’expérimentation et de faire découvrir ou redécouvrir un travail généreux, ludique et visionnaire.

L’ARTISTE LAURÉAT – THEO JANSSEN

Théo Jansen, artiste néerlandais, se consacre depuis 1990 à la création de ses « strandbeesten » : de gigantesques et élégantes bêtes des sables, fabriquées essentiellement à base de tubes d’isolation électrique en plastique et autopropulsées par le vent. Véritable star aux Pays-Bas, il lâche tous les étés son majestueux troupeau sur la plage de Scheveningen et le laisse évoluer au gré des éléments. Pour Theo Jansen, ces organismes sont une nouvelle forme de vie autonome et obéissent à leurs propres règles naturelles. Classées par espèces selon un arbre généalogique complexe, ses créatures sont le fruit de longues études de l’évolution darwinienne, de mécanismes et d’algorithmes, de la biologie et de la physique. Aucune d’entre elles ne reproduit une forme existante dans la nature. Leur créateur réfléchit à une façon de les rendre totalement indépendantes du vent qui aujourd’hui les alimente. Ses bêtes sont reconnues et montrées dans le monde entier, de Miami à Paris.

Par Anne-Claire Meffre | Le 01 avril 2015 Figaro madame

Son site internet : www.strandbeest.com

Les artistes sélectionnés
Sylvain Couzinet – Jacques
Elias Crespin
Félicie D’Estienne D’Orves
Pierre Grangé Praderas
Gun Gordillo
Pierre Laniau
Guillaume Robert
Yann Toma
Hee Won Lee