#OPLINEPRIZE 2016, la 8ème édition au zénith

« Revenance »

Cette 8ème édition, 8 ans après sa naissance à Bordeaux, s’harmonise toujours autour de la création, de l’art contemporain, des artistes ayant intégrés le nuage numérique, du partage par les internautes du monde entier, de la qualité des dix créatrices et créateurs en compétition. Les dimensions multiples de notre « écosystème mondial numérique » imbibent cette 8ème édition.

L’invité d’honneur de cette année est Alain FLEISCHER, il succède à Julio LEPARC, plasticien, photographe, cinéaste et écrivain prolifique. Il est investit dans la recherche et l’enseignement. Souvent associés en série, ses photographies mettent en jeu, de manière récurrente, les principes de reproduction et de projection. Le reflet ou le thème du double y tiennent une place prépondérante. Il y instaure un dialogue avec des chefs d’œuvre de l’histoire de la peinture ou de la littérature.

Le thème générique de cette édition, proposé par lui, est « REVENANCE». Il défend l’idée que les images où les êtres et les choses ont déposé leur empreinte, ont un pouvoir de revenance qui nous permet de convoquer, de faire revivre, dans le champ du visible, ce qui est devenu invisible à jamais.

Alain FLEISCHER avec les neufs autres commissaires, Gilles ALVAREZ, directeur de la Biennale internationale d’Art numérique de Paris, Geneviève FRAISSE, philosophe, directrice de recherche émérite, CNRS, Christian GATTINONI, rédacteur en chef de www.lacritique.org, Alexia GUGGEMOS, journaliste et critique d’art membre de l’Association Internationale des Critiques d’Art (AICA), Sandra HEGEDUS, fondatrice de SAM Art Projects, Catherine IKAM, artiste d’art digital, Dominique MOULON, critique d’art directeur artistique de la Foire « Variation » , ORLAN, artiste internationale, Alain THIBAULT, directeur de la Biennale internationale d’art numérique de Montréal, choisissent, en toute liberté, les dix artistes en compétition.

Ces dix artistes travaillent sur la mise en lumière des phénomènes sociaux, des nouvelles technologies, de l’art visuel, du multimédia en espace-temps virtuel, de l’énergie-artistique et de la vidéo, du graphisme et du son. Ils sont tous en phase avec la création en mutation.

Ils sont donc en concurrence, via notre site www.oplineprize.com, durant la séquence du vote qui s’engage le samedi 1er octobre lors de la Nuit Blanche à Paris, à la Cité Internationale des Arts et se termine le mardi 1er novembre 2016. Blog, réseaux sociaux, twitter, tumblr permettent ainsi à des milliers de personnes de « communier » avec l’art contemporain.

Au-delà des relations immatérielles offertes par les votes électroniques toute une série de rencontres « réelles » accompagnent le mois de vote.

Le samedi 8 octobre à la Station Ausone chez Mollat à Bordeaux, en présence d’Alain FLEISCHER, seront présentés les films de tous les artistes sélectionnés. Le vendredi 14 octobre à l’Espace DARWIN à Bordeaux diverses opérations y seront organisées, entre des artistes, des entreprises et des étudiant(e)s. Nous seront également présents du 17 au 23 Octobre à la Foire VARIATION et du 20 – 23 Octobre à la Foire YIA ART FAIR à Paris.

Et le samedi 5 novembre nous nous retrouvons à la mairie de Bordeaux pour la remise du prix au lauréat par le maire Alain JUPPE, en présence des commissaires et du lauréat suivi au CAPC CENTRE D’ART CONTEMPORAIN de Bordeaux d’une conférence autour de la thématique « Revenance » avec le médiateur Bernard Lafargue, Geneviève Fraisse, Alain Glykos, Bernard Vouilloux et le lauréat 2016.

Notre Prix opline 2016 est associé à l’ Institut Culturel Google, le Centre du Fresnoy- Studio national des Arts, le Centre des arts d’Enghien .

A Bordeaux, la Mairie, la Librairie Mollat, Darwin, le CAPC, l’Institut Culturel Bernard Magrez, s’associent au Prix OPLINE et nous reçoivent. Artistes, commissaires, public sont convié à partager leurs interrogations, leurs idées et leurs émotions esthétiques.

Le Prix OPLINE est toujours doté de 4 000 euros et d’un soutien logistique à des expositions dans l’année pour le lauréat, qui offre une œuvre d’une valeur de 1 000 euros à un des internautes votants tiré au sort parmi les quelques 10 000 internautes qui choisissent et qui communiquent au sein de 200 000 « followers » sur les réseaux sociaux.

OPLINE s’implique aussi à créer des liens avec les entreprises et est soutenu par le Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique.

Merci aux artistes, aux commissaires, aux partenaires, aux invités et à toutes et tous ceux qui permettent à OPLINE de se développer et de suivre, à chaque édition, les mutations de l’Art contemporain.

Marcel DESVERGNE