ROBNESS

ROBNESS est l’un des tous premiers crypto artistes au monde. Il fait partie des « Original Gangsters » (OGs), terme qui désigne les premiers artistes à avoir créé des oeuvres adossées aux blockchains sous la forme de NFT (Non Fungible Tokens).

ROBNESS est un artiste digital / crypto artiste depuis 2016, bien avant l’apparition des plateformes de tokenisation qui ont contribué à la démocratisation des NFT. L’artiste a ainsi vécu, de l’intérieur, les bouleversements et la révolution qu’apportaient le cryptoart et les NFT dans le domaine de l’art.

Depuis ses timides débuts, où il créait des memes pour les « Rarepepe » (projet historique sur la blockchain Bitcoin), jusqu’à la création de sa propre collection de 11 111 PFP (photos de profil), Robness a participé activement, en tant qu’acteur et commentateur, à l’évolution de la scène cryptoart mondiale.

En 2018, il est l’un des premiers artistes à contribuer au lancement des plateformes SuperRare et KnownOrigin, puis Rarible en 2020. Ces plateformes restent, à ce jour, leaders sur le marché des NFT.

robness4

Crypto artiste éclectique, ROBNESS a initié de nombreux styles et il a inventé de nouvelles approches pour le cryptoart. Il est le chef de file du #TRASHART, mouvement artistique qui a pris son envol lors de la suppression de l’œuvre ‘64 GALLON TOTER’ de la plateforme SuperRare, cette dernière craignant des atteintes au droit de la propriété intellectuelle.

Après 2 ans de débats idéologiques sur ce qu’est l’art dans les NFT, l’œuvre de ROBNESS fut réintégrée par SuperRare en décembre 2021. Le #TRASHART compte des centaines, voire des milliers d’œuvres créées en hommage à cet incident ou en soutien à ROBNESS. Tout récemment, l’Avant Galerie Vossen a consacré une exposition exceptionnelle au #TRASHART, à Paris.

ROBNESS aime remettre en question les idées reçues et les conventions. Il s’amuse à proposer des œuvres que l’on pourrait considérer comme provocatrices, comme « CRYPTOPUNK #2317 BURN FOOTAGE » (2021) ou « MCDONALD’S APPLICATION: ROBNESS V2 » (2022), mais qui, en réalité, questionnent les notions de valeur ou de pouvoir économique.

ROBNESS n’étant soumis à aucune convention, il a récemment décidé de contribuer au mouvement des PFP, à l’instar de projets très populaires comme les Cryptopunks et les Bored Ape Yacht Club.

robness3

De cette idée est né sa dernière oeuvre, « DESKTOP STATUE SYSTEMS LTD », un projet de 11 111 NFT.

ROBNESS est connu dans l’écosystème des NFT comme un artiste à contre-courant des attentes du milieu, défiant les conventions ou constamment «incohérent» dans ses approches stylistiques et esthétiques. En fait, on devrait plutôt dire qu’il s’en nourrit.

Robness vit et travaille à Los Angeles.

ROBNESS est un artiste qui aime travailler en s’affranchissant de toute convention. Artiste digital, il utilise l’ensemble des outils numériques à sa disposition, sans préjuger de leur niveau de technicité. L’important est que l’outil soit cohérent avec l’intention créative, quel qu’il soit. ROBNESS est tout d’abord reconnu comme chef de file du #TRASHART, un mouvement artistique unique dans le cryptoart. La pièce maitresse de ce mouvement, le « 64 GALLON TOTER » créé en 2019, fut réalisée en réaction aux critiques qui qualifiaient le travail de l’artiste de « trash » (déchet). A l’époque, ROBNESS travaillait avec un logiciel de glitch très populaire.

Scandalisés par l’usage de cet outil qu’ils considéraient trop « basique », de nombreux artistes et collectionneurs critiquèrent l’artiste et son travail. En réaction, ROBNESS poussa le trait jusqu’à la création de « 64 GALLON TOTER » (une poubelle), une réappropriation du symbole même du « déchet ». Au final, l’œuvre sera retirée de la plateforme SuperRare.

DESKTOP STATUE SYSTEMS #724
GUERNICA II, 2020, Digital Animation

Après 2 ans de débats sur la question de l’art dans les NFT et un soutien massif de ses pairs, l’œuvre de ROBNESS finit par être réintégrée en décembre 2021. Le #TRASHART est aujourd’hui devenu une source d’inspiration et compte des centaines, voire des milliers d’œuvres créées en souvenir de l’incident ou en soutien à l’artiste. Tout récemment, l’Avant Galerie Vossen a consacré une exposition exceptionnelle au # TRASHART, à Paris.

ROBNESS est également connu pour avoir « brûlé » un Cryptopunk, l’un des PFP (photo de profil) les plus chers au monde. Pour cette performance artistique, l’artiste s’est filmé en train de détruire le NFT du Cryptopunk qu’il venait d’acheter à cet effet, rendant alors impossible d’acheter ou de vendre cet objet numérique très prisé. Cette performance questionne la notion de valeur dans les NFT et interroge sur la désirabilité et l’attrait de certains actifs numériques devenus de véritables objets de culte. Questionnement et remise en question des conventions sont au centre de l’œuvre de ROBNESS.